Vous regardez actuellement Préparer son voyage au Mexique

Mis à jour le : 25/03/2021

Est-il dangereux de voyager au Mexique ?

A cette question on pourrait apporter à peu près la même réponse que pour le parapente.
La plupart des gens considèrent le parapente comme une activité dangereuse, parce qu’on en parle ainsi dans les médias.
De la même façon qu’on ne parle jamais des trains qui arrivent à l’heure, mais au contraire de ceux qui sont en retard, pourtant en minorité. Il y a plus de secours en montagne pour de simples randonneurs qu’en parapente.
Le Mexique est un très grand pays (3 fois la France), il convient de se renseigner avant de venir. Les états de Veracruz, Sinaloa, Michoacan ne sont pas les plus recommandables. Certaines zones sont

Il ne faut pas se cacher derrière son petit doigt, les violences dues au narco-trafic existent, mais c’est avant tout des guerres de territoire entre eux. Et quand ça déborde, c’est la population locale qui en souffre.
Les touristes sont épargnés : c’est pas bon pour leurs affaires.
On peut par contre se faire arrêter pour un contrôle routier par des policiers corrompus, et devoir payer une amende pour une infraction farfelue. Mais ce n’est pas propre au Mexique et tout se négocie.

En 5 années de présence sur place, je ne suis jamais senti menacé. Au contraire, ici à Valle de Bravo, on nous a rendu un biplace qui était tombé du camion (véritablement tombé du toit du camion, mal arrimé). Si cela vous arrive, il est de coutume ici de laisser une « récompense ».

Si tant de touristes (et de pilotes de parapente) reviennent au Mexique, c’est sûrement qu’ils en redemandent !

Faut-il un billet retour lorsque je me rends au Mexique ?

Cette question revient souvent, et c’est vrai que certains de nos élèves sont parfois en voyage à durée indéterminée (les chanceux !). La réponse est oui. Vous pouvez d’ailleurs vous faire contrôler non seulement au Mexique, mais même avant (aéroport de transit). Ca m’est arrivé en novembre 2020, à l’aéroport de Madrid avant d’embarquer pour le Mexique. Il semble que ce prérequis soit imposé par les Etats-Unis à l’administration mexicaine, pour réduire le nombre de clandestins…

Comment obtenir mon visa de tourisme pour le Mexique ?

Rien de plus simple. Il faudra avoir un passeport valide pour plus de 6 mois.
A l’arrivée au Mexique, on vous tamponne le passeport, et vous n’avez rien à payer. Nada.
On vous remet un petit papier qu’il faudra conserver pour la sortie du territoire. Faute de quoi, une amende d’environ 600 pesos sera appliquée (environ 30 €).

Contrairement à beaucoup de pays, le visa touristique dépasse les 3 mois : On peut rester jusqu’à 6 mois sur place (180 jours) !

Dois-je avoir un permis international pour conduire au Mexique ?

Le permis français suffit. Il est recommandé d’en faire une photocopie, pour éviter que le policier éventuellement corrompu vous demande de l’argent pour vous le rendre. Idem pour le passeport.
La conduite de nuit est déconseillé. Le taux d’alcoolémie a tendance à augmenter de nuit. J’ai vu certaines voitures sans éclairage (même des taxis). Les routes ne sont pas toujours en bon état…Bref.
Si vous venez à Valle de Bravo pour voler, il est possible de prendre les transports en commun depuis la ville de Mexico. La voiture s’avère bien inutile, dans la plupart des cas. Si vous louez quand même, ne lésinez pas et prenez l’assurance proposé par le loueur.

Comment appréhender les contrôles de police ?

Même si l’infraction relevée n’était qu’un prétexte à vous faire payer la « mordida » (pot de vin) :

  • Ne vous énervez pas, ça n’aide pas.
  • Prenez-les en photo.
  • Demandez un reçu.
  • Pretextez ne pas comprendre (ni même l’anglais).
  • Faites semblant d’appeler l’ambassade.
  • Faites traîner en longueur, ils se lasseront peut-être.

En tout cas, vous obtiendrez un gros rabais sur la somme initialement demandée. Faites ça discrètement.
Personnellement cela ne m’est jamais arrivé : Ce sont les conseils d’autres voyageurs.

Ou changer/retirer de l’argent au Mexique ?

A l’aéroport bien sûr, et ensuite dans tous les agglomérations susceptibles d’avoir une banque.
Je n’ai pas constaté de grosses différences entre les différentes banques et les bureaux de change.
Par contre les distributeurs annoncent des commissions différentes lors des retraits. Tout dépend de votre banque et des accords internationaux qu’elle a conclu avec la banque du distributeur en question.
Les distributeurs ont parfois tendance à vous avaler la carte (ne pas vous la rendre). En fait c’est davantage la faute de votre banque (qui par sécurité neutralise la carte à l’étranger). Bref, prévenez votre banque avant de partir en voyage pour éviter les mauvaises surprises. Pour le coup, ce type de mésaventure m’est arrivé, et je n’étais même pas sorti de l’aéroport de Mexico…Une deuxième carte peut s’avérer très utile.

 

 

 

Et n'oubliez pas de cliquer si ça vous a plu :