Vous regardez actuellement Argot mexicain : No manches güey !

Mis à jour le : 12/11/2021

Immersion dans l’argot mexicain

L’espagnol du Mexique est relativement simple à comprendre, peut-être même plus que celui d’Espagne, mais possède ses particularités (mexicanismes). Voici un florilège des expressions typiques  de l’argot mexicain que vous rencontrerez lors de votre voyage parapente.

Güey

Güey signifie copain, mec. Il est très utilisé dans l’argot mexicain et pas forcément qu’avec vos amis. C’est même devenu une interjection. Souvent remplacé par wey.
Que pedo güey ? : Qu’est ce qui se passe (mon gars) ?

Güero

Quand un mexicain s’adresse à une personne qui a le teint pâle (européen), c’est ainsi qu’il va l’interpeller. A fortiori, s’il s’agit d’un blond. Ca n’a rien de péjoratif.

Pinche

Très utile ! En tout cas très utilisé.
Cette expression argotique qualifie un mot. Surtout quand on est (un peu) énervé.
Pinche turista : Sacré touriste / Putain de touriste.

Allez on révise :
Este pinche güey : Ce crétin / idiot / imbécile

Pendejo

Si pinche güey vous parait un peu long, vous pouvez utiliser pendejo, qui à l’origine signifie “poil pubien”.

Eres bien pendejo !  T’es vraiment stupide
No seas pendejo : Ne fais pas le con

Culero

On monte d’un ton, c’est moins utilisé dans les situations de tous les jours. Là t’es vraiment énervé. Cela signifie “trou du cul” dans l’argot mexicain.

Vale madre

Me (te/le) vale madre : J’en ai rien à foutre

Et sa version édulcorée :
Me vale un pinche cacahuate : J’en ai rien à cirer

A noter que cette expression est tellement utilisée qu’elle a donné naissance à des termes qui sont dans le dictionnaire espagnol mexicain :

el valemadrismo : le “je-m’en-foutisme”. Presque un art de vivre.
el valemadrista : le “je-m’en-foutiste”.

Des dérivés existent :
Un desmadre : une pagaille, un bazar.
Un madrazo : une beigne, un pain, un grand coup quoi.

Maintenant qu’on a vu la mère, voyons le père :

Padre

Padre signifie “chouette, cool”. Et pas seulement « père ».
Et quand c’est super cool : padrísimo bien sûr !

On révise :
Son dos madres padrísimas : Ce sont deux mères extras.
Vous suivez toujours ?

Chido

voir Padre.
¡Están chidos tus tenis! Elles sont chouettes tes pompes !

Joven

Par respect, on va dira sûrement “joven” dans la rue, si on vous connaît pas, même si vous êtes plus tout jeune.
Par contre ta copine ou ta femme sera tu vieja (ta vieille). Etonnant, non ?

Mande ?

Allo ? (au téléphone)
Pardon ? Vous désirez ?

(la) neta !?

On pourrait traduire par « Sans déconner »
La neta es chida pero no : En vrai / la vérité c’est super, mais non.

¡ No manches !

Exprime la surprise / l’étonnement / la révolte
Voir aussi : la neta.

Et sa variante :
¡ No mames ! , un peu plus crue. Littéralement, ne me suce pas !

Carnal

Frère. Mais comme au Mexique on est tous frères, cela veut dire mon copain / mon pote. Un peu comme le “bro” (brother) de leurs voisins gringos.

Hola, te presento a mi carnal : Bonjour je te présente mon pote.

Compa

Diminutif de compadre (collègue).
voir Carnal.

Pedo

Littéralement un « pet ».
Qué pedo ? Qu’est-ce qui se passe ? Ca va ?

Buena Onda

Buena onda : Cool. Détendu, bienveillant, etc…
Qué onda ? Ca roule ? (plus poli que ¿ Qué pedo ?, et plus mexicain que le classique Qué tal ?)

¡Órale!

Dénote l’admiration, la surprise.

Fresa

Littéralement signifie « fraise ».
fresa désigne les snobs mexicain, leur accent, etc…
L’antonyme est naco : plouc, pequenaud.

Chamba

Ici on ne dit pas trabajo, mais chamba, surtout dans le sens « corvée ».
D’ailleurs c’est aussi un verbe : chambear.

Hueva / huevón

la Hueva : la paresse.
¡Qué hueva tienes! T’en tiens une couche !
Huevón : paresseux / branleur.

Lana

la lana : l’argent, le flouze
On dit aussi féria. 

Chela

chela : bière
Si vous allez au Mexique, et revenez sans savoir cela, vous êtes passé à côté.

la cruda

Si tu bois trop de bières (ou de téquila), le lendemain c’est la cruda : la gueule de bois.
Estar cruda
: Avoir la gueule de bois.

Chingar (la star de l’argot au Mexique)

Très typique du Mexique, mais très vulgaire, vous voilà prévenu. Ce mot a plusieurs sens (polysème), je vais me contenter des plus sympathiques.
No (me) chingas : Fais pas chier
A la chingada : Au milieu de nul part.
Irse à la chingada : Foutre le camp, Se casser, aller se faire …
Chingón : Super.
Esta chingadera de carro : Cette putain de voiture.
Chinga a tu madre : #@&!§%£¿ !

Vocho

La coccinelle (ou Beetle en anglais), encore très répandue, possède aussi sa propre appellation au Mexique.

Vocho (Beetle / Coccinelle)

Révise avec les stars l’argot mexicain

Allez, on révise l’argot mexicain avec Eva Longoria et Michael Peña :

Et avec Salma Hayek :

Conclusion

Afin qu’on ne vous traite plus de gringo, en s’adressant à vous en Anglais à cause de votre teint de guëro, vous pourrez désormais leur répondre en argot du Mexique:
¡ No manches guëy ! ¡ No me hablas en Inglès como si fuera un gringo ¡
Non mais sérieux quoi ! Ne me parles pas en Anglais comme si j’étais un étranger.
Excellent pour briser la glace. Et être pris au sérieux…ou pas.

Et n'oubliez pas de cliquer si ça vous a plu :